AH LOLOOOO… ! – Traduction : Oh la laaaaa… !

« J’ai 21 mois ! Je suis presqu’un ado.

Alors arrêtez de me prendre de haut.

Je fais le contraire de tout ce qu’on me dit.

Je me barre quand on me dit « viens ici ».

Et là je l’attrape.

Je le soulève et lui colle un gros bisou dans le cou.

C’est qui le patron ?

Un pastis 21 s’il vous plait.

Ce mois de juin aura été très chaud. Ça rappelle la grossesse.

Chaud du genre : « qu’y a pas d’air » le jour ni la nuit.

Résultats : la nuit on a la nuque trempée sur l’oreiller et un petit bonhomme surexcité qui dort en dents de scie. Il en profite même pour raccourcir la sieste de l’après midi. La nourrice doit s’impatienter des prochaines vacances estivales « Il n’écoute rien ».

5 semaines off, ça va aller pour elle j’espère ?

L’été, les journées sont longues et moi j’adore ça, mais du coup :

LES APÉROS COMMENCENT TARD.

C’est qu’il refuse d’aller au lit notre petit chérubin ! Il nous berne pendant 20 minutes après l’heure traditionnelle du coucher. Il fait mine de dormir… Mais, à peine le temps de sortir des verres et une bouteille de rosé bien fraiche qu’il s’agite crescendo en hurlant tout ce qu’il peut, jusqu’à ce qu’on le récupère avec nous dans le salon.

…avec un sourire radieux.

Sapristi ! C’est juste histoire d’exister bien sûr.

ESPÈCE DE CANAILLE !

Vite on planque les verres et les amuse-gueules, puis on patiente le temps que MOOosieur se détende un peu…jusqu’à 22h parfois.

Forcément, avec un petit gars qui ne tient pas en place et qui « zyeute » tout ce qui traine sur la table basse, allez-y pour prendre l’apéro tranquille !

Vous connaissez la situation, pas vrai ?

On ne met plus rien sur la table basse, hormis le biberon d’eau, disponible à volonté pendant la saison chaude. Ça, il l’a bien compris puisqu’il pose son index miniature sur la table quand on lui demande s’il veut de l’eau.

… exactement là où nous avions dressé l’apéro, oui.

Mais chez nous, c’est comme au stade de France, on a pris l’habitude de transformer la scène en fonction des évènements.

Allez, cette fois mon petit gars : au lit !

ON A SOIF.

Pin It on Pinterest