Tous les parents ont connu cette « période feu follet » où bébé fait ses dents. Forcément, nous n’y échappons pas ! Certains s’en amuseront avec le recul, d’autres se prépareront en lisant cet article. En tout cas, c’est une période propice aux déconvenues sanitaires et aux maladies. Le corps de bébé étant fragilisé par le phénomène.

Ça me fait du bien d’en parler avec vous. Faut pas rester seul, non faut pas 🙂

bébé-fait-ses-dents

Une poussée dentaire qui met tout le monde à l’épreuve

Même si c’est notre petit boy qui en bave le plus.

C’est fou comme les enfants sont costauds et résistants, heureusement.

On pourra dire que deux évènements auront marqué le premier anniversaire de notre bonhomme. La poussée dentaire et ses premiers pas.

Au début on se dit « Ça y est ! ». La première dent de bébé va apparaitre. Limite on saute sur l’appareil photo pour immortaliser la première petite quenotte qui pointe son nez.

La première série de dents n’ayant pas causé de douleurs particulières, on se disait alors que notre gamin était le plus fort de la planète.

Puis septembre 2016 est arrivé. Découverte de la nouvelle nourrice, quelqu’un de bien à priori, sauf qu’elle a pris ses fonctions en même temps qu’une sacrée longue poussée dentaire.

Dès lors, tout a changé !

Des troubles liés au mal de dents

Si votre bébé jovial et gourmand devient subitement irritable et qu’il perd l’appétit, c’est qu’il a peut-être une dent en train de percer la gencive ! De nombreux autres signes démontrent d’ailleurs que bébé fait ses dents.

J’en ai noté un paquet…

  • Sa gencive gonflée est sensible et il ne veut pas se nourrir. Un petit cercle vicieux s’installe alors, il devient encore plus grincheux, sachant qu’il a faim malgré tout.
  • Il bave beaucoup et il mâchouille tout ce qui lui tombe sous la main. Il peut aussi se mordre les doigts. D’autres papas racontent même que leurs enfants les mordent pendant leurs poussées dentaires !
  • Votre nourrisson a des troubles digestifs 48 heures avant et après la poussée dentaire. Il peut avoir des nausées ou des diarrhées ou encore être constipé.
  • Un bébé qui fait ses dents peut avoir un érythème fessier.
  • Il a une légère fièvre et il a les joues rouges.
  • Son nez peut couler.
  • Il a les nuits agitées et larmoyantes. Il ne trouve pas le sommeil ou bien il se réveille au bout de quelques minutes. Il ne veut pas quitter nos bras tout en n’arrêtant pas de pleurnicher.
  • Il tousse…BEAUCOUP !
    A tel point que ça s’est terminé en bronchite, puis bronchiolite…il aura fallut 2 rendez-vous chez le médecin dont un en urgence à cause d’une fièvre interminable et forte, un autre rendez-vous chez le kiné un samedi soir, une radio des poumons et des antibiotiques pour en venir à bout en l’espace de 15 jours.

Parfois, il tousse pour faire l’intéressant et qu’on s’occupe de lui, beaucoup par mimétisme aussi, car les parents n’ont pas été épargnés par le froid et la pollution parisienne, grrrrr…Du coup, nous avons peut-être trop tardé.

Comment calmer un bébé qui fait ses dents ?

Heureusement, quand on se renseigne à droite à gauche, les poussées dentaires ne sont pas méchantes. En général, les premières poussées sont spectaculaires et les suivantes passent inaperçues. Ce sont plutôt les effets collatéraux qui posent problème.

En attendant, QUE FAIRE POUR LE SOULAGER ?

  • Il est possible de lui donner un anneau de dentition préalablement placé au frigo quelques minutes. Il le mâchouillera, ce qui aura pour effet d’apaiser ses gencives.
    MIEUX : nous avons acheté un lot de 3 brosse à dents (de 0 à 18 mois) qui stimulent, massent et brossent les dents du petit. Il adore et ça le calme direct. bébé fait ses dents
  • On essaie aussi de le rassurer en le cajolant dans nos bras et en lui expliquant qu’il souffre et que ça va passer, un jour…Il nous écoute et semble sensible à l’affection et à l’attention que nous lui portons.
  • La nourrice lui masse doucement les gencives avec un doigt propre. Elle nous a donné un remède de grand mère qui consiste à mettre une goutte d’huile d’olive sur le doigt avant l’opération. Apparemment ça fonctionne, il se laisse faire et apprécie.
  • Atténuer la douleur et baisser sa température en lui donnant un antalgique sirop ou en utilisant un suppositoire. Ça lui permettra également de passer des nuits calmes. Il faut faire attention de bien respecter la prescription du médecin, car il risque d’en avaler de fortes doses à terme. Certains pédiatres sont réticents à les prescrire, car les parents tendent à les appliquer systématiquement dès que bébé pleure.
  • S’il a un érythème fessier, on utilise une pommade spéciale pour le soulager les fesses, comme Bépanthène ou Mytosil.
  • S’il a des diarrhées ou s’il vomit, on s’efforce de lui donner régulièrement de l’eau pour qu’il ne se déshydrate pas.
  • Certains parents donnent des concombres ou des carottes glacées à leur enfant pour qu’ils y fassent leur dent. Cela peut s’avérer dangereux, car il peut couper un morceau avec ses dents déjà existantes et s’étouffer avec !

Croisons les doigts pour que tout s’améliore bientôt, qu’on en finisse. D’autant que l’hiver et le froid s’installent. Les nuits sont longues, mais personne n’en profite vraiment 🙂

Et chez vous, comment bébé fait ses dents ?

N’hésitez pas à raconter vos soucis et vos anecdotes en rapport avec les poussées dentaires de vos bambins. Encore mieux, partagez vos astuces, même celles de grand-mère.

Pin It on Pinterest