1er jour dehors. Il est tout petit là-dedans !

1er jour dehors. Il est tout petit là-dedans !

S’il y a bien un sujet sur lequel nous étions prêts à investir, c’était celui du siège auto. A condition que la qualité soit au rendez-vous. Surtout qu’il y avait urgence…on a commencé à comparer les produits une semaine avant le terme.
PAS BIEN !

De quoi s’offrir un petit coup de stress supplémentaire jusqu’à la livraison (la veille du terme…hum !).
On croyait qu’on était larges ! (dixit Florence Foresti dans le sketch du réveil [vidéo 2mn])

Cahier des charges du siège auto

Un certain nombre de critères devaient être pris en compte pour notre recherche.

Place limitée dans la voiture
Nous possédons une clio 3, donc nous n’avons pas vraiment la place pour installer une cabine première classe long courrier.
La santé des parents
Bah quoi ! Nous ne sommes plus tout jeunes (mmpff), donc nous n’avons pas envie de nous casser le dos à chaque fois qu’on placera bébé dans son siège.
Durabilité
Nous n’avons pas l’intention de déplacer le siège auto toutes les 5 minutes ni d’en racheter un tous les ans.
Sécurité maximale (évidemment)
Pas de siège d’occasion ni même prêté. Pas de bas de gamme non plus (même si certains peuvent trouver cela discutable).
Confort du bébé
Nous allons effectuer des longs voyages pour voir la famille éparpillée en France, il faut donc pouvoir s’assurer que bébé dort bien.



Le choix parmi 5 groupes de sièges auto

Oui, il existe différents groupes homologués par une norme européenne, en fonction du poids de l’enfant. Une norme intitulée ECE R44/04 (qui doit figurer sur le siège).

Groupe 0 : de la naissance à 10 kg (jusqu’à environ 18 mois)
Groupe 0+ : de la naissance à 13 kg (jusqu’à environ 2 ans et demi 3 ans)
Groupe 1 : de 9 à 18 kg (de 1 an à 5/6 ans)

Et pour information, les rehausseurs :
Groupe 2 : de 15 à 25 kg (de 4 à 9 ans)
Groupe 3 : de 22 à 36 kg (7/8 ans….12 ans)

Il existe des solutions étendues (youpi)
Groupe 0/1 et 0+/1 jusqu’à 18 kg
Groupe 1/2/3 de 9 à 36 kg
Groupe 2/3 de 15 à 36 kg

Le siège auto ISOFIX

Vous avez 2 solutions pour attacher votre siège auto.
Avec la ceinture ou avec le châssis (carrément) ! La seconde s’effectue grâce au système Isofix.

« Dis papa, c’est quoi un siège auto Isofix ? »

Démonstration !

Allez ! Notre choix est fait, ça sera ISOFIX !

Avantages :
Différents tests de sécurité confirment que c’est la solution la plus fiable.
Facile et rapide à installer avec un système de clips (risque de mauvaise installation quasi inexistant contrairement aux systèmes avec ceinture.)
Liaison solide et permanente entre le siège auto et le châssis du véhicule.
Possibilité d’une jambe de force pour renforcer la stabilité du siège.

Inconvénients :
Le siège est lourd (pas grave par rapport à notre cahier des charges)
Le prix est plus élevé que pour un siège avec ceinture (comme par hasard !)

HOURRA !
Notre voiture est équipée de points d’ancrage Isofix.

Apparemment la plupart des voitures produites ces dix dernières années sont équipées (mais mieux vaut vérifier).
comment choisir un siege auto
Après avoir navigué sur différents sites et forums nous avons finalement opté pour le siège Britax Römer Siège-Auto Dualfix, Groupe 0+/1 (naissance – 18kg)britax romer avec une petite promo. Les commentaires des utilisateurs sont très bons en général.

Double hourra !
C’est un siège pivotant à 360 degrés. Idéal pour éviter de se casser le dos.

Tests et conclusion

A l’heure où j’écris ces lignes nous avons effectué un aller retour à Saint Raphaël (860km) et un aller retour à Carnac (470 km).
Tout s’est très bien déroulé, bébé a parfaitement supporté le voyage dans son siège auto.

Et pour couronner le tout, j’ai souscrit à une protection étendue pour le conducteur et toute la petite famille. Pour une cinquantaine d’euros je bénéficie (soi-disant) d’un renforcement financier et d’une meilleure prise en charge quelque soit la cause de l’accident.

Cela valait le coup d’essayer.

Pin It on Pinterest